Nibali reprend ses droits

Nous y sommes enfin! En ce 14 juillet, fête nationale en France, l’étape du jour s’annonce GE-NIALE ! Tous les éléments sont réunis pour avoir un très beau spectacle:

Des français friands de victoire dont un en jaune (Merci Tony Gallopin!), 7 cols dont une arrivée au sommet et de gros écarts entre les grands favoris.

Qui n’a pas l’eau à la bouche?!

L’étape démarre sur les chapeaux de roues au kilomètre 2 avec l’échappée du jour qui se forme autour de Thomas Voeckler (Europcar). Ce groupe est aussi composé de Lieuwe Westra (Astana), Christophe Riblon (Ag2r), Amaël Moinard (BMC Racing Team), Markel Irizar(Trek Racing Team) et Arnaud Gérard (Bretagne Séché).

5 kilomètres plus tard, un groupe de contre-attaque se crée avec Joaquin Rodriguez (Katusha), Peter Sagan (Cannondale) et Jan Barta (NetApp).

A son tour, Jérome Pineau (IAM Cycling) décide de tenter sa chance alors que les hommes de tête possèdent 2’25’’ sur le peloton. Le coureur restera longtemps en chasse-patate. Il se relèvera finalement lors de l’ascension du col du Firstplan.

Lors de la première ascension de la journée, le groupe Rodriguez-Sagan rejoint les hommes de tête. C’est à cet instant que commence une lutte insoutenable pour le maillot à pois entre Joaquin Rodriguez et Thomas Voeckler.

Au sommet du Firstplan, La balle est dans le camp du français après un sprint serré avec le leader de la Katusha.

Dans la descente, le peloton se divise en plusieurs groupes suite à la grosse accélération du vainqueur de la veille, Tony Martin (OPQS). L’allemand s’isole avec son leader, Michal Kwiatkowski, accompagnés par Marcel Wyss (IAM Cycling), Rein Taramae (Cofidis). Ils commencent alors la poursuite de l’échappée.

De son coté, Peter Sagan s’isole dans la descente et se dirige pour prendre les 20 points du sprint intermédiaire.

Au sommet du Petit Ballon, Joaquin Rodriguez prend sa revanche sur Voeckler alors que Kwiatkwoski est virtuel leader.

A 99km de l’arrivée, le troisième du général, Tiago Machado (NetApp), chute. On s’imaginait que ça allait être la pire image du Tour mais 4km plus tard, l’impensable se produit.

Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) chute gravement. Il tente de repartir, aidé par ses coéquipiers mais une demi-heure plus tard, l’ancien vainqueur du Tour remercie tous ses coéquipiers et s’arrête sur le bas coté en larmes. Le Tour est désormais fini pour El Pistolero.

Au sommet du col D’Orderen, bis repetita pour Joaquin Rodriguez, de même pour le col suivant, le col des Croix. Thomas Voeckler passe toujours en 2e position.

Désormais, les coéquipiers du plus-que-grand-favori, Vincenzo Nibali, mènent le peloton. L’écart entre l’échappée, qui a perdu quelques membres ,reste aux alentours des 4 minutes.

A 20km de l’arrivée, Tony Martin laisse son leader après avoir roulé pendant un long moment. Le peloton se lance alors dans une chasse à l’homme menée par Fabian Cancellara et l’équipe Astana. Le leader de la Garmin , Andrew Talansky essaye de résister, en queue de peloton, tant bien que mal à cette accélération.

Un kilomètre plus tard, le futur porteur du maillot à poids, Rodriguez lâche le polonais. Dans le peloton, c’est l’écrémage! Frank Schleck et Chris Horner sont lâchés. Tony Gallopin s’accroche à son maillot jaune même si il ne se trouve plus dans le peloton.

Dans la descente du col des Chevrères, Michele Scarponi et Geraint Thomas partent à la faute, leurs chutes sont sans gravité. En tête de course, Moinard, Visconti et Kwiatkowski rejoignent Joaquin Rodriguez.

Au pied de la Planche des Belles Filles, le leader de la Katusha est rejoint par le maillot blanc, ils possèdent alors 2’51’’ d’avance sur Gallopin et 1’30’’ sur le peloton.

A 3km de l’arrivée, vu l’absence d’attaques de ses adversaires, Nibali part seul vers un nouveau maillot jaune. Richie Porte part à son tour en contre avec Jean Christophe Péraud (Ag2r), Thibault Pinot (FDJ.fr) , Romain Bardet (Ag2r) et Tejay Van Garderen (BMC)…

Le leader de la Astana voit Purito dans son viseur, Il arrive à rejoindre l’espagnol un peu avant la flamme rouge mais Rodriguez ne peut pas suivre le rythme imposé par Nibali. Le Requin de Messine s’envole vers une deuxième victoire sur le Tour de France et reprend le maillot jaune.

Joaquin Rodriguez se consolera donc avec son maillot à pois. Tandis que Romain Bardet prend le maillot de meilleur jeune.

Top 5 de l'étape

1. Vincenzo NIBALI (AST/Italie) en 4h27'26''

2. Thibault PINOT (FDJ) à 15''

3. Alejandro VALVERDE (MOV) à 20''

4. Jean-Christophe PERAUD (ALM) à 20''

5. Romain BARDET (ALM) à 22''

Top 5 au général

1. Vincenzo NIBALI (AST/Italie) en

2. Richie PORTE (SKY/Australie) à 2'23''

3. Alejandro VALVERDE (MOV/Espagne) à 2'47''

4. Romain BARDET (ALM) à 3'01''

5. Tony GALLOPIN (LTB) à 3'12''

Retour à l'accueil