Et à la fin...

Au lendemain d'une étape dantesque qui a notamment vu l'abandon du grand favori Christopher Froome (SKY), la cinquième étape du Tour de France 2014 devrait être l'occasion de souffler pour les 192 coureurs restants. Entre Arras et Reims, le peloton devra parcourir 194 km et passera devant un haut lieu de la Première Guerre Mondiale : Le Chemin des Dames là où en 1917 près de 200 000 français avaient trouvé la mort sur les champs de bataille.

Un quatuor à l'avant

Comme depuis le début du Tour, l'échappée du jour se forme dès la borne indiquant le kilomètre 0. Quatre coureurs prennent donc la poudre d'escampette : Jérôme Pineau (IAM), Luis Angel Mate Mardones (COF), Tom Leezer (BEL) et Arnaud Gérard (BSE). Derrière eux, bien emmené par les équipiers de Marcel Kittel (GIA), le peloton ne leur laisse pas beaucoup d'avance et l'écart n’excédera jamais les quatre minutes. Après une première partie d'étape courue à vive allure (près de 47 km/h dans la première heure), la banderole indiquant le sprint intermédiaire apparaît. Les quatre hommes de tête passent dans l'ordre des relais tandis que Renshaw (OPQ) "règle" un Peter Sagan (CAN) qui semble avoir déjà écoeuré tous ses adversaires pour le maillot vert.

Trois grosses chutes en 8 kilomètres

Peu avant le sprint intermédiaire, une première chute avait mis au sol Arnaud Demare (FDJ) et d'autres coureurs. D'ailleurs, Zandio (SKY) et Silin (KAT) ne repartent pas et quittent la route du Tour. Trois autres chutes surviennent dans les kilomètres suivants. Jean Christophe Péraud (ALM), Jurgen Van Den Broeck (LTB) et Thomas Voeckler (EUC) font partis des coureurs touchés.

A la suite de ces incidents et sous l'impulsion des Oméga, quelques cassures scindent le peloton en plusieurs groupes. Sagan et Demare se retrouvent à l'arrière mais tout va rentrer dans l'ordre quelques kilomètres plus loin.

Quatre buts en six minutes, quatre victoires en six étapes

C'est sous l'arche des 15 derniers kilomètres que les quatre fuyards seront repris par l'avant-garde du peloton. L.A.Mate sera le dernier à rendre les armes à 12 km. Il portera demain le dossard rouge du plus combatif ! La tension grimpe et les équipes de leader tout comme les équipes de sprinteurs se placent aux avants postes. Les Lotto et les Quick Step essayent de casser le train de Marcel Kittel, déjà vainqueur de trois étapes et grand favori pour lever les bras à Reims. Des cassures surviennent dans les dix derniers kilomètres et les FDJ.fr vont en faire les frais. Thibault Pinot (FDJ) va perdre 58" et Arnaud Demare ses chances de participer au sprint. Marcel Kittel lâche prise lui aussi à moins de deux km de Reims et ne remportera pas sa quatrième étape aujourd'hui. Sous la flamme rouge, Michal Kwiatkowski (OPQ) tente de sortir mais les Katusha vont ramener le groupe maillot jaune à 400 mètres de la ligne et le sprint attendu va avoir lieu. Et comme un allemand peut en cacher un autre... C'est André Greipel (LTB) qui franchit la ligne en premier à Reims décrochant ainsi son sixième succès sur les routes du Tour. Kristoff (KAT) termine une nouvelle fois second et Samuel Dumoulin (ALM) prend une belle 3è place.

Top 5 de l'étape :

1. André Greipel (LTB/Allemagne) en 4h16'

2. Alexander Kristoff (KAT/Norvège) m.t

3. Samuel Dumoulin (ALM) m.t

4. Mark Renshaw (OPQ/Australie) m.t

5. Peter Sagan (CAN/ Slovaquie) m.t

Top 5 du général :

1. Vincenzo Nibali (AST/Italie) en 24h38'25"

2. Jakob Fuglsang (AST/Danemark) à 2"

3. Peter Sagan (CAN/Slovaquie) à 44"

4. Michal Kwiatkowski (OPQ/Pologne) à 50"

5. Fabian Cancellara (TFR/Suisse)à 1'17"

Photo : Page facebook du Tour de France (officiel)

Retour à l'accueil