Tulle soutient Laurent Koscielny

Alors que la 20ème Coupe du Monde au Brésil vient tout juste de commencer, la ville de Tulle en Corrèze a proposé un tout nouveau projet celui de : Tulle soutient Laurent Koscielny. En effet, le tulliste de naissance a été sélectionné par Didier Deschamps pour faire partie des 23 qui disputeront cette Coupe du Monde. Pour les bleus, vainqueur la semaine dernière de la Jamaïque (8-0), l'aventure commence ce soir et ils seront opposés au Honduras.

Pour revenir sur ce projet de Tulle soutient Laurent Koscielny, nous avons rencontré Flavie Favarcq et Josiane Tour, organisatrices mais aussi créatrices de ce projet. Nous avons eu aussi l'honneur de pouvoir poser quelques questions au père de Laurent qui a beaucoup de fierté de voir jouer son fiston au Brésil.

Tout d'abord, nous avons demandé à Flavie Favarcq, chargée de la communication à la mairie de Tulle, comment ce projet avait pris forme. « Le projet est né fin mai, quand on a su que Laurent était sélectionné. Nous nous sommes dit que c'était quand même quelque chose d'exceptionnel, ce n'est pas souvent qu'un gamin du coin part faire la Coupe du Monde et on ne pouvait pas laisser passer ça. Josiane, qui est chargée de l'économie, a proposé un projet avec les commerçants et donc, nous avons lancé un jeu concours. »

La CCI, les commerçants, mais aussi les associations de foot ont participé aux réunions et ont aidé Flavie et son équipe à distribuer des affiches dans Tulle. En l'espace de deux semaines, ils sont arrivés à un très bon résultat car le concept a beaucoup plu. Effectivement, l'ambiance Coupe du Monde marche relativement bien mais le côté Laurent Koscielny également. En effet, Laurent a bien prouvé son attachement à sa ville avec ce qu'il a fait pour les accordéons Maugein, le dernier fabricant d'accordéons en France, ainsi, Tulle ne peut que le remercier. Josiane Tour souligne qu' « il a fait quelque chose qu'il n'était pas obligé de faire et que beaucoup n'auraient pas fait. Il reste lui-même et il sait d'où il vient. » Puis, Flavie nous a dit en quoi consisté ce projet, « tout d'abord, c'est créer une dynamique commerciale, associer les commerçants et créer de l'animation en ville. Ensuite c'est de dire à Laurent que malgré les 8000 kilomètres qui nous séparent, on est là. Il y a aussi l'objectif de promotion de la ville, objectif développement économique et animation sur une période d'été. »

Par rapport aux commerçants de la ville, la jeune fille nous explique qu'ils ont apporté « un gros soutient financier. Aujourd'hui on a des cadeaux prestigieux, comme un voyage au Brésil. Bien sûr chacun donne à sa hauteur mais tout le monde a joué le jeu. On a eu juste cinq refus de participer sur plus de 400 commerçants.» Flavie ajoute que « nous avons proposé deux choses pour jouer le jeu à fond, participer en donnant un petit lot ou financièrement et surtout impulser le côté « la ville se décore », en faisant des vitrines. » Josiane et Flavie ont eu un petit mot pour le Tulle Football Club et pour les bénévoles. « sans le Tulle Football Club, aujourd'hui ça ne marcherait pas, pour la simple et bonne raison qu'on a eu 400 commerçants à aller visiter et on a fait ça en quinze jours. Merci à eux. »

Toute l'équipe de Tulle soutient Laurent Koscielny. Photo facebook officiel/ 1ère photo : premierligue.com

Toute l'équipe de Tulle soutient Laurent Koscielny. Photo facebook officiel/ 1ère photo : premierligue.com

En ce qui concerne les animations, des Zumbas, des baby-foot géants et une démonstration de capoeira vont faire bouger la ville. Pour la capoeira, Flavie nous explique que « c'est un art martial mais aussi une danse brésilienne, c'est pour montrer aux gens la culture du Brésil et faire découvrir les associations de la ville de Tulle. Sur Facebook, un monsieur nous a dit, « c'est la petite ville qui bouge », on essaye de faire des animations avec nos moyens, mais gratuites ! »

Ces animations ont aussi pour but de rassembler les personnes. Josiane Tour a déclaré que « le sport est fédérateur. C'est le genre d'évènement qui rassemble et ce sont les rares moments qu'il faut savoir saisir. » Elle a également ajouté que même si Laurent était devenu une star internationale, il était resté très modeste et fidèle à sa ville. À Tulle d'ailleurs, les habitants ne le voient pas comme une star mais plutôt comme quelqu'un qui a joué avec un tel ou qui était à l'école avec un autre.

Bernard, papa d'un grand champion a été très content de ce projet mais aussi ému que sa ville soutienne autant le footballeur. Il est revenu avec nous sur la sélection de son fils, sur son parcours et sur ce projet. « c'est quelque chose d'extraordinaire d'être parmi les 23, c'est aussi une consécration pour lui. Je l'ai su à la télévision et après j'ai pleuré, c'est toujours comme ça. Nous sommes très fiers de lui. Laurent aime Tulle, il aime se balader, ses amis sont à Tulle et il peut y être lui-même. Quand il y a un geste à faire, il le fait, il veut aider la ville de Tulle. Laurent a beaucoup apprécié ce projet, ça lui fait plaisir que sa ville soit derrière lui. Il y a eu un boulot monstre et on remercie les commerçants et les associations. »

Finalement, Flavie a conclu sur le fait que « ça a été une surprise, on ne pensait pas que ça prendrait comme ça, on niveau des commerçants, au niveau de la ville, des clubs des associations. »

Passé par Guingamp, Tours, Lorient et maintenant Arsenal, espérons que Laurent et l'équipe de France réussissent cette Coupe du Monde.

Affiche Tulle soutient Laurent Koscielny

Affiche Tulle soutient Laurent Koscielny

Retour à l'accueil