Zmaga za Špilak!

*Victoire pour Spilak, en slovène.

Nous y sommes enfin, l’étape reine! 180,2 kilomètres serviront de juge de paix pour les leaders engagés sur ce Tour de Romandie. Elle relie Le Bouveret à Aigle en passant par 4 cols de 1ère catégorie: Le col des Planches (km 55), la montée de Champex (km 75), la montée de Giettes (km 135) et l’ascension de Villar (km 165).

L’échappée du jour se forme rapidement, au kilomètre 6. Elle est composée de Danilo Wyss (BMC), Jack Bobridge (Belkin), Tom Veelers (Giant-Shimano), Boris Vallee (Lotto Belisol), Andrey Grivko (Astana), Elia Favilli (Lampre), Cyril Gautier et Davide Malacarne (Europcar).

Lors de la première ascension, le peloton impose un rythme assez élevé, il ne compte plus qu’une trentaine de coureurs. Le maillot jaune Michael Albasini (Orica GreenEdge) et surtout Michal Kwiatkowski (OPQS) sont distancés, le polonais ne réintégrera le peloton que dans la descente.

Dans le col suivant, l’échappée ne contient plus que 6 hommes et possède une avance de 1’12’’ sur le peloton. Gautier et Malacarne Europcar s’isolent en tête de course. Ils passeront le sommet avec 41’’ d’avance sur Wyss et 55’’ sur Bobridge, Favilli et Grivko.

Dans le peloton, Kwiatkowski est de nouveau lâché.

A 53km de l’arrivée, le peloton n’est plus qu’à 1’55’’ du duo de tête. Il sera repris peu après par la Garmin Sharp qui impose un rythme d’enfer dans la montée des Giettes. Dans la descente, le peloton d’une trentaine de coureurs sans Kwiatkowski est toujours groupé . Maxime Mederel (Ag2r) décide d’attaquer. Il est ensuite rejoint par son coéquipier, Mickael Cherel et Sander Armee (Lotto). Les hommes de tête seront repris au pied de la dernière ascension.

A peine le trio rattrapé, Vincenzo Nibali (Astana) attaque! Chris Froome (Team Sky) part à son tour et rejoint le sicilien. A 25 kilomètres du but, Nibali laisse seul en tête le dernier vainqueur du Tour. Simon Spilak (Katusha) décide à son tour de partir, il rattrape puis dépasse Nibali et rejoint finalement Froome.

Derrière, Matthias Frank reprend Nibali. Ils seront ensuite rattrapés par une dizaine de coureurs où l’on retrouve notamment Pinot (FDJ.fr), Talansky (Garmin), Costa (Lampre) et Majka (Tinkoff-Saxo).

A 20 kilomètres de l’arrivée, c’est l’anarchie sur les routes de Romandie. Le duo Froome-Spilak possède une vingtaine de seconde d’avance sur les poursuivants. Derrière, une chute survient à cause des lignes de tram, Pinot et Majka sont à terre. Ils repartent mais perdent du temps…

Au sommet de l’ascension de Villars, le trio de poursuivants constitué de Nibali, Frank et Intxausti (Movistar) détient 55’’ de retard sur Froome et Spilak.

A la flamme rouge, le duo possède toujours une avance de 50’’ ! Le sprint est lancé par Froome. L’enjeu est de taille car celui qui remportera l’étape, remportera aussi le maillot jaune. Ce sera finalement Spilak qui s’emparera du maillot de leader. Rui Costa complète le podium avec 57’’ de retard…

Classement de l’étape:

1. Simon Spilak (Katusha)

2. Christopher Froome (Team Sky)

3. Rui Costa (Lampre Merida)

4. Jakob Fuglsang (Astana)

5. Benat Intxausti Elorriaga (Movistar)

6. Mathias Frank (IAM Cycling)

7. Vicnenzo Nibali (Astana)

8. Jesus Herrada Lopez (Movistar)

9. Thibaut Pinot (FDJ.fr)

10. Andrew Talasnky (Garmin Sharp)

Classement général:

1. Simon Spilak (Katusha)

2. Christopher Froome (Team Sky)

3. Rui Costa (Lampre Merida)

4. Vicnenzo Nibali (Astana)

5. Mathias Frank (IAM Cycling)

6. Benat Intxausti Elorriaga (Movistar)

7. Jakob Fuglsang (Astana)

8. Jesus Herrada Lopez (Movistar)

9. Jon Izaguirre Insausti (Movistar)

10. Andrew Talasnky (Garmin Sharp)

Retour à l'accueil