Nairo Quintana : Le petit grimpeur colombien est le favori. Il est le nom le plus cité parmi les amateurs et les connaisseurs du Giro. Après sa deuxième place sur le Tour et ayant été le seul à pouvoir rivaliser avec Froome en montagne, il est logiquement propulsé comme le potentiel vainqueur. Avec une équipe entièrement dédiée à son service (Anton, Intxausti...) Il aura une forte pression sur les épaules. On verra aussi ce qu 'il donnera sur les chronos, son point faible.

Cadel Evans : Toujours présent, c'est le coureur qui a le plus d'expérience parmi les favoris. C'est aussi le seul coureur ayant remporté un Tour de France au départ de ce Giro. Le récent vainqueur du Tour du Trentin est en forme, comme toujours à cette époque là. Il comptera bien évidemment sur le contre la montre pour essayer de distancer ses adversaires.

Joaquim Rodriguez : Purito c’est un peu le Raymond Poulidor Espagnol. Troisième du dernier Tour de France, deuxième du Giro 2012 et deux fois troisième de la Vuelta... Le coureur le plus expérimenté en terme de podium dans les grands tours n'a peut-être jamais été dans une position aussi favorable pour gagner sa première course de 3 semaines. Il a l'avantage de connaître très bien les routes d'Italie et surtout ses pentes à très fort pourcentage où il est difficile de trouver meilleur que lui dans ce type de montée. Avec une belle équipe et une progression en contre la montre, il peut remporter ce Giro !

Rigoberto Uran : Deuxième l'année dernière, il fait partie de la grande famille des Colombiens qui montrent leurs prouesses en montagne, après un début de saison compliqué, il se dit prêt à assumer son rôle de leader, avec de bons coéquipiers pour le protéger notamment Thomas de Gendt surprenant 3ème du Giro 2012.

Domenico Pozzovivo : Le petit grimpeur italien se cache derrière les favoris mais il est un très gros outsider et n'est sûrement pas à oublier. On le sait très en forme, avec sa 2ème place sur le Tour du Trentin ou encore lorsqu'il a animer le final de Liège Bastogne Liège pour finalement finir à la 5ème place. Avec Maxime Bouet, Alexis Vuillermoz ou Hubert Dupont, il sera bien entouré. Des progrès ont aussi été remarqués en contre la montre !

Michele Scarponi : Il se fait vieux mais le grimpeur de la Astana, vainqueur du Giro en 2011 sur déclassement de Contador, n'aura rien à perdre. Avec son expérience et de bons équipiers comme Brajkovic il peut espérer bien figurer sur ce Tour d'Italie

Dan Martin : Le Giro débute de Belfast, et ce n'est pas étonnant que l'on parle des coureurs irlandais. En effet, le coureur de la Garmin Sharp, malheureux lors de Liège Bastogne Liège, est en forme et motivé pour jouer une place au général. Il pourra compter sur Ryder Hesjedal, vainqueur surprise du Giro 2012.

Rafal Majka : Le jeune polonais, deuxième meilleur jeune l'année dernière, sera le leader de la formation Tinkoff. Il a pris de l'expérience l'an passé et a progresseé d'après Bjarne Riis. Il aura comme équipier de luxe l'irlandais Nicolas Roche et l'australien Michael Rogers.

Qui pour le Giro d'Italia ?
Retour à l'accueil