Premier League : Une saison à couper le souffle

Manchester City a remporté hier son 4è titre de champion d’Angleterre mettant fin à une saison passionnante qui aura été marquée par l'échec cuisant de Manchester United et la renaissance de Liverpool. Du côté des joueurs le duo Suarez-Sturridge a impressionné le monde du foot tout comme la classe de Yaya Touré. Retour sur les moments fort de cette saison 2013-2014 outre-manche.

Un final indécis

Jusqu'à la dernière journée, la bataille pour le titre fut âpre avec une lutte à 3. Chelsea (3è), Liverpool (2è) et Manchester City (1er) se sont livrés une véritable guerre pour décrocher le trophée de champion d'Angleterre. Et comme il y a deux ans, City a fini par l'emporter. Et pourtant, on croyait bien que la belle histoire d'Anfield irait au bout. Car en effet, si on attendait Chelsea et Man City, personne ne pouvait s'attendre à voir les reds à un tel niveau de performance. Pratiquement champion il y a 15 jours, les coéquipiers de Steven Gerrard ont époustouflé les observateurs avec un football attractif, toujours porté vers l'attaque (101 buts en PL). Peut-être bien le plus beau football d'Europe cette saison ! Désormais, on attend la confirmation du retour au plus haut niveau du champion d'Europe 2005.

On en oublierait presque que le champion, c'est Manchester City ! Avec un jeu tout aussi séduisant (102 buts marqués, +65 de différence de buts) les citizens ont largement mérités leur titre. Emmené par un Yaya Touré monstrueux, auteur de 19 réalisations cette année (record pour un milieu défensif) ils ont fait preuve d'une régularité exceptionnelle notamment à domicile avec 17 victoires.

Juste derrière, les londoniens ont répondus présents. Chelsea boucle la saison qui a vu le retour du "spécial one" sur le banc des blues par une 3è place à 4 points du titre. Souvent critiqué pour son jeu jugé trop défensif (27 buts encaissés), Mourinho peut se targuer d'avoir coûté le titre à Liverpool lors de la 36è journée. La saison d'Arsenal, elle s'achève sur un sentiment amer, car longtemps les gunners ont semblé en mesure de jouer la gagne. Sans toutes ces blessures et ce mois de mars catastrophique, nul doute que la classement d'Arsenal aurait été bien meilleur. Toujours est-il que grâce à sa 4è place, Arsène Wenger jouera une 17è ligue des champions consécutif. De plus, il reste un match à jouer samedi à Wembley contre Hull City en finale de FA Cup. Une occasion de mettre fin à 9 années de disette.

Enfin, comment passer outre la performance du champion 2013, Manchester United. Les Reds devils vont connaître une saison 2014-2015 sans coupe d'Europe, une première depuis 1989. La faute à qui ? Beaucoup diront David Moyes, successeur désigné et choisit par Sir Alex Fergusson en personne. L'écossais se savait attendu, mais les performances n'auront pas été à la hauteur des attentes portés par les supporter mancuniens. Seulement 7è, le club anglais le plus titré de l'histoire est dans l'obligation de retrouver les sommets le plus rapidement possible.

Les reds seuls au monde

Sans surprises, les récompenses individuelles ont été trustés par les joueurs de Liverpool. Au classement des buteurs, un monde sépare Luis Suarez, goaleador avec 31 réalisations de Daniel Sturridge, son dauphin et coéquipier avec 21 buts. Suarez termine également 2è meilleur passeur juste derrière un autre coéquipier Steven Gerrard (13 passes). Inutile de dire que le titre de joueur de l'année en premier League revient à... Luis Suarez ! L'uruguayen a réalisé la saison parfaite d'un point de vue individuel.

Le trophée du meilleur espoir revient quand à lui une nouvelle fois à Eden Hazard (Chelsea). Le belge a réalisé une très belle saison malgré une petite baisse de régime sur la fin dû à une blessure. L'ancien lillois termine meilleur buteur des blues et prend date pour les années à venir et un certain Ballon d'OR.

Du côté des champions, c'est un collectif qui ressort et non des individualités. Cependant, la saison de Yaya Touré est à souligner. Le meilleur joueur africain depuis 3 ans a inscrit 19 buts (meilleur total citizens 2013/2014). Il a marqué les esprits par sa force et son aisance balle au pied avec plus de 90% de passes réussies.

Après une saison riche en rebondissement, que nous réserve la saison 2014/2015 ?

Premier League : Une saison à couper le souffle
Premier League : Une saison à couper le souffle
Retour à l'accueil