Quel doublé !

Et oui, un doublé dans tous les sens du terme, un doublé pour le grand Lewis Hamilton mais aussi pour Mercedes avec notamment la seconde place de Nico Rosberg.

Décidément, les pilotes de l'écurie Mercedes sont en très grande forme en ce début de saison et notamment Lewis Hamilton, qui remporte aujourd'hui le GP de Bahreïn

Qualifié deuxième la veille, à seulement deux centièmes de son coéquipier Nico Rosberg, Hamilton a maitrisé la course, presque, du début jusqu'à la fin. L'Allemand Rosberg prend la seconde place et Sergio Perez, malheureux la semaine dernière, complète le podium.

Un beau duel !

« Un jour c'est toi, l'autre c'est moi ». Amis, coéquipiers et adversaires, Lewis Hamilton et Nico Rosberg s'échangent les rôles depuis le premier GP. Aujourd'hui, l'Anglais réalise un doublé devant son coéquipier. Mercedes consolide sa place de leader au classement des constructeurs. Ce début de saison profite à Mercedes qui a désormais 111 points. Quant à Rosberg, il continue de creuser son avance au classement des pilotes, avec notamment 11 points d'écart avec son dauphin qui n'est autre que Lewis Hamilton.

Mauvais jour pour nos Français.

Encore ! À quand la Marseillaise sur un podium de F1 ? Décidément, la saison commence très mal du côté Français même si Romain Grosjean termine 12ème et Jules Bianchi 16ème.

Quant à Jean-Éric Vergne, il a été contraint à l’abandon dès les premiers tours de course suite à un contact avec Pastor Maldonado. Vergne était d'ailleurs très remonté et s'est exclamé en disant : "C’est un grand malade ! Je suis déçu et un peu énervé" (source Eurosport). On peut le comprendre car déjà lors du GP de Malaisie la semaine dernière, le Français n'avait pas vu l'arrivée, la faute à un autre accrochage avec son compatriote Bianchi.

Maldonado, le jour sans...

Un accrochage dangereux avec Vergne et un autre quelques tours plus tard qui finit cette fois-ci en tonneaux pour Gutierrez, Maldonado doit s'en vouloir un peu ce soir. De plus, une enquête a été ouverte pour le second accrochage car si Esteban Gutierrez s'en sort sans dommages collatéraux, la Safety Car aura quand même dû faire son entrée pour neutraliser la course.

Les accrochages et abandon :

  • Sutil : abandon après accrochage avec Bianchi. Le Français est venu harponner la Sauber, il risque une pénalité.
  • Vergne : abandon dans ses stands après une course difficile dès le départ, accrochage avec Maldonado, il a roulé sur trois roues pendant longtemps.
  • Ericsson : il laisse sa Catheram sur le bord de la piste et abandonne.
  • Gutierrez : abandon suite à un accrochage violent. C'est Maldonado qui est venu percuter la Sauber de manière totalement inconsidérée. Gutierrez a fait des tonneaux.
  • Magnussen : abandon.
  • Jenson Button : abandon dans ses stands.

La réaction.

«On les a laissés se bagarrer. On a beaucoup discuté de ça entre nous, et on ne sait jamais si ça va bien finir, mais ce sont deux pilotes intelligents, ils savent d'où vient l'équipe. C'est bon pour la F1. » a confirmé Toto Wolff, le patron de l'écurie Mercedes, après l'arrivée, au micro de Canal+

Nico Rosberg

Nico Rosberg

Retour à l'accueil