Et maintenant les quarts!

Les castraises entament la dernière ligne droite de cette Fédérale 1 féminine version 2013/2014. Une succession de 3 matchs, au mieux, pour monter en Elite 2 Armelle Auclair. Pour cela, le CRF a rendez-vous avec le quart de finale ce dimanche 13 avril à St-Junien, à l’ouest de Limoges.

Démarrer au quart de tour

Le dernier match de phase régulière à La Rochelle avait été un calvaire pour les castraises. Même assurées d’être qualifiées pour les phases finales, les castraises avaient mal débuté leur match en encaissant un essai dès les premières minutes de jeu. Comme contre Gaillac à domicile, les castraises avaient dû lutter pour revenir au score. Le salut venait encore une fois d’un pack solide qui emportait tout sur son passage. Mais la précipitation, certainement due à un excès d’envie, empêchait les castraises de scorer. Une domination qui se poursuivra en seconde mi-temps mais sans toutefois marquer énormément, seulement trois petits points. Alors que le score est de 17-12 en faveur du CRF à quelques minutes de la fin du match, La Rochelle inscrit un essai : 17-16. Par chance pour les castraises, l’essai ne sera pas transformé. Malgré la victoire d’un petit point (17-16), les castraises se doivent de régler ces défaillances en début de match qui leur font défaut et les obligent à courir après le score.

Une envie d’aller plus loin

Cette victoire à La Rochelle a donc scellé le classement et a décidé des adversaires des castraises. En terminant à la deuxième place de la poule 2, les filles du duo Bailly-Charavel vont donc affronter les troisièmes de la poule 1. Arrivées à égalité avec Sélestat, c’est pourtant les joueuses de l'entente Maisons-Laffitte-St Germain-Poissy qui se présenteront dimanche prochain face aux castraises. Comme dans la poule 2 avec la domination de Gaillac, la poule 1 a été dominée par Rouen. L’intérêt des castraises est donc d’empêcher ces deux équipes de se retrouver en finale et pourquoi pas prendre une revanche sur les gaillacoises si jamais elles venaient à se rencontrer en finale. Une victoire en quart de finale est donc primordiale pour un CRF qui vise plus haut et qui a soif de montée en deuxième division. Elles ont leur destin entre leurs mains, pour voir la vie en (bleu et) rose.

Pour ces quarts, le CRF pourra s'appuyer sur ses demies.
Pour ces quarts, le CRF pourra s'appuyer sur ses demies.

Pour ces quarts, le CRF pourra s'appuyer sur ses demies.

Retour à l'accueil