Castres: si près, si loin

Le chiffre du jour : 3. 3 comme le nombre restant de journées avant la fin. 3 comme le problème à ce poste côté castrais. Effectivement, le CO a dû enregistrer les blessures de Karena Wihongi et d’Anton Peikrishvili au poste de pilier droit. Matthias Rolland s’est donc retrouvé à appeler un joker médical en provenance du club d’Hindu en Argentine, Ramiro Herrera. Passé par l’équipe d’Argentine A, le néo-castrais n’est arrivé dans le Tarn que depuis moins de 15 jours. Et ce soir, premier match, première titularisation pour le pilier argentin. La dernière victoire castraise en terre auvergnate remonte au 2 mai 2008 mais Clermont est actuellement sur une série de 75 victoires à domicile, toutes compétitions confondues. Castres, avec un effectif remanié, peut-il créer l’exploit ?

Castres fébrile, tout comme Clermont

Clermont entame ce match retour comme il avait terminé le match aller : par un drop. Un en-avant de Palis sur un ballon en l’air. Derrière le ruck, Brock James passe les trois premiers points après seulement 44 secondes de jeu. Ce match sent les phases finales. Les équipes n’osent pas attaquer de leur camp. Mais quand chacune s’incruste dans les 22 mètres adverses, le jeu s’emballe. Castres va se montrer plus réaliste. Ne concédant que des pénalités lors des incursions clermontoises, le CO marque le seul essai de la première mi-temps, en force, par l’uruguayen Capo Ortega. Clermont peu convaincant se heurte à un alignement castrais en touche stratosphérique et à une nouvelle recrue qui fait le bonheur des supporters castrais sur les réseaux sociaux. Le volcan clermontois doit se réveiller pour engloutir une équipe castraise qui semble prendre de la confiance au fil du match. Et cela aurait pu être pire pour l’ASM si Kockott avait passé la pénalité sur la sirène.

Clermont enfonce le clou

Comment le CO va-t-il gérer cette avance. La peur de gagner ? En tout cas, les murs des vestiaires ont tremblé à Clermont pendant la mi-temps. Clermont se la joue donc plus réaliste et marque par Fofana. Castres semble déjà dépassé. Les bonnes occasions sont souvent annihilées par des en-avants, notamment de Claassen qui avait a priori la tête ailleurs ce soir. Et pourtant, et pourtant, Castres sembler pouvoir créer un exploit retentissant. Mais l’essai de Nalaga en fin de match allait venir stopper tout espoir. Pire, cet essai allait enlever un point de bonus amplement mérité pour les castrais. Le carton jaune infligé « aux copains » Chaume et Samson n’aura aucune incidence.

Castres perd des points dans la course aux six premières places. Le CO devra se racheter vendredi soir pour la réception de Montpellier, dans un match qui sera tendu. Aux filles du Castres Rugby Féminin dimanche de sauver l’honneur du pays d’autan en quart de finale de Fédérale 1.

Photo: Castres Olympique Officiel

Retour à l'accueil