Aujourd'hui, les coureurs de Paris-Nice reliaient Saint-Saturnin-lès-Avignon, un petit village du Vaucluse (84), à Fayence, petite commune du Var (83). L'étape de 221,5 kilomètres comptabilisait 5 cols classés en première, seconde ou troisième catégorie. Les coureurs sont partis à 10H36, et plusieurs coureurs ont tenté de former l'échappée matinale, mais le peloton a tout contrôlé pendant 20 kilomètres, jusqu'à ce qu'un groupe de huit coureurs arrive à sortir, mais il se fait rattraper assez rapidement, mis à part Chavanel (IAM)qui résisite afin d'aller chercher des points de montagne pour conforter son maillot à pois. Il passe en tête à la côte de Bonnieux (GPM 3, km 36,5), puis au sprint intermédiaire avant de se faire reprendre par le peloton. 25 kilomètres plus tard, 10 coureurs parviennent à sortir du peloton. Il s'agit de Cummings (BMC), Keukeleire (OGE), Cattaneo (LAM), Ligthart (LTB), Rast (TFR), Bernaudeau (EUC), Kuchynski (KAT), Petis (COF), De Marchi (CAN) et Vachon (BSE). L'avance des fuyards ne dépassera pas les 3 minutes, et alors que Astana roule pour rattraper les échappées, c'est Thomas Voeckler(EUR) et Sylvain Chavanel qui partent en contre. Nous sommes alors à 10 kilomètres de la côte de Tuilières (GPM 2, km 164,5) mais les deux compères n'ont pas le temps de rattraper l'échappée matinale et c'est Ligthart qui passe en tête. AG2R roule en tête du peloton afin de ne pas laisser trop de champ libre à l'échappée, Betancur ayant les mêmes ambitions que la veille. A la côte de Mont Meauxl (GPM 3, km 180) c'est Sylvain Chavanel qui passe en tête, devant Ligthart et Voeckler. Nous ne sommes plus qu'à 39 kilomètres de l'arrivée, les choses sérieuses commencent. Le peloton roule derrière les échappées, ce qui ne plait pas à Chavanel et Voeckler qui lâche les échappées, accompagnés de De Marchi et Ligthart. Le second sprint intermédiaire est remporté par De Marchi devant Voeckler et Ligthart, alors que Chavanel se réserve pour la montagne. Le col de Bourigaille (GPM 1, km 202,5) est le plus dur de la journée avec 8,2 kilomètres à 5,9 %, et surtout des passages à 20 %. C'est d'ailleurs dans ce passage que le groupe d'échappée se désintègre, il ne reste plus que Chavanel en tête, il tente d'aller chercher les 10 points de montagne, mais il ne peut suivre les nouvelles attaques venant du peloton. C'est finalement Denilf (IAM) qui bascule en tête, suivit par Vuillermoz (AG2R), Frank Schleck (Trek), Niemec (Lampre). Les échappées se font rattrapées par le peloton dans la descente, puis Caruso et Devenyns prennent la tête, ils ont 15 secondes d'avance sur le peloton à 7 km de l'arrivée, mais ils se font reprendre, le peloton est désormais un groupe de 15 coureurs. C'est Spilak qui tente de sortir, Nibali qui le suit mais aucun n'y arrive. Betancur prend la tête, mais le champion du monde Rui Alberto Faria Costa attaque. Il semble bien parti pour aller chercher la victoire, mais dans les derniers hectomètres c'est Betancur qui se hisse sur son vélo, il revient sur Rui Costa, le double et remporte la course. Le portugais termine deuxième et c'est Stybar, ressent champion du monde de cyclo-cross, qui termine le podium. Il fait coup double puisqu'il prend également le maillot jaune grâce aux 10 secondes de bonifications. Il est donc en tête avec 8 secondes d'avances sur Geraint Thomas.

Et de deux pour Betancur
Retour à l'accueil