AG2R-La Mondiale: la victoire et les déboires

Après la 4ème étape marquée par la victoire de Tom Slagter (GRS) et la prise de pouvoir au classement général de Geraint Thomas (SKY), tout pouvait être à nouveau bouleversé aujourd’hui. Une étape de 153km reliant Crêches-sur-Saône à Rive-de-Gier, une étape loin d’être plate. Le profil du jour pouvait annoncer des changements au classement général, notamment la côte de Sainte-Catherine (GPM 2) à moins de vingt kilomètres de l’arrivée.

C’était donc un profil qui pouvait sourire à nos français tels que Bardet ou Voeckler par exemple. C’est d’ailleurs ce dernier qui sera à l’une des premières initiatives d’échappée de la journée. Sans succès. Sorti au kilomètre 12 avec Florian Guillou (BSE), les deux français seront repris quatre kilomètres plus loin. Quelques minutes plus tard, c’est ce qu’on pourra appeler « l’échappée du jour », qui prendra forme. S’articulant autour de Sylvain Chavanel (IAM) avec Bakelants (OPQ), Izaguirre (MOV), Brice Feillu (BSE), et Busche (TFR), ce petit club des 5 a souffert face aux assauts de nombreuses équipes en tête du peloton. Europcar, FDJ.fr, et enfin Sky, ont tenté de réduire l’écart jusqu’à l’entrée du circuit final de 26,5km avec la fameuse côte de Sainte-Catherine. C’est alors que Sylvain Chavanel décide de lâcher ses compères de route qui seront repris par le peloton. Epopée de courte durée du français qui va être repris par le peloton après le panneau annonçant la ligne d’arrivée à 20 kilomètres. Au même moment, c’est Laurent Didier (TFR) qui s’extirpe du peloton. Repris par le peloton et relayé par Denifl (IAM) qui sera repris à son tour, c’est Nibali qui montre les dents.

Sprint de sprinteurs ou sprint d'échappés?

Le Requin, s’échappe à quelques mètres du sommet du dernier GPM, avant de basculer dans son domaine de prédilection : la descente. Betancur (ALM) passe en tête du peloton en haut suivi de Geraint Thomas. Les attaques se poursuivent dans la descente. Nibali se fait reprendre, et c’est Betancur qui attaque. Reviennent sur lui, Jungels (TFR), champion du Luxembourg, et Fuglsang (AST). Ce petit trio arrive à tenir tête au peloton avec un petit écart de 8 secondes à 5 kilomètres de l’arrivée. Et devinez qui pointe le bout de son nez ? Degenkolb, maillot vert, aux côtés de Thomas, maillot jaune. Seuls à l’avant du peloton, ce sont les coéquipiers de Tom Boonen (OPQ) qui sont présents à l’avant de peloton de chasse. En vain, l’échappée fait de la résistance. La victoire va se jouer au sprint entre ces trois-là dans l’ombre du peloton derrière. Betancur, à l’aise en montagne, en finesse, dépose ses deux compagnons. Le jeune Jungels termine deuxième et Fuglsang troisième. A deux secondes derrière ce groupe, c’est Bryan Coquard (EUC) qui « remporte » le sprint du peloton ». Anecdotique. Le maillot jaune reste sur les épaules du gallois Geraint Thomas mais Betancur se place de la plus belle des manières avant l’étape de demain.

Les déboires chez Ag2r

Le jeune leader de l’équipe de Vincent Lavenu, Romain Bardet, a chuté aujourd’hui. Sans gravité physique, il a lâché du temps sur ses rivaux tout comme Samuel Dumoulin, qui a crevé, alors qu’il était premier français au classement général au départ ce matin. Et puis c’est de nouveau Bardet qui crève ! A moins de 25 kilomètres de l’arrivée, c’est Maxime Bouet qui se retrouve à terre et qui abandonnera. Sale journée pour les français de l’équipe de Vincent Lavenu tandis que le colombien de l’équipe, Carlos Betancur, est devant. Quant à Nacer Bouhanni, le coureur de la FDJ.fr a abandonné et laisse Degenkolb seul à la conquête du maillot vert.

Top 5 de l’étape :

1.Carlos Betancur (ALM) en 3h 38’ 15’’

2.Bob Jungels (TFR) à 0’

3.Jakob Fuglsang (AST) à 0’

4.Bryan Coquard (EUC) à 2’

5.Tom Boonen (OPQ) à 2’

Top 5 au general:

1.Geraint Thomas (SKY) en 21h 52’ 42’’

2.John Degenkolb à 3’’

3.Tom Slagter (GRS) à 4’’

4.Carlos Betancur (ALM) à 5’’

5.José Joaquin Rojas (MOV) à 8’’

Photo: twitter Paris-Nice

Retour à l'accueil