Depuis son arrivé à Montpellier, Mbaye Niang est en train d'exploser au plus haut niveau. Portrait de ce jeune talent de 19 ans.

Il est le symbole du renouveau du Montpellier Hérault Sport Club. M'Baye Niang avec le club héraultais depuis le 5 janvier 2014, c'est six matchs et quatre buts. Avant ça, c'était 33 matchs avec l'AC Milan pour un maigre but inscrit. Bref, en revenant en France, l'attaquant du MHSC a, semble t-il, donné un nouvel élan à sa carrière.

D'abord Arsenal, puis le Milan AC

Une carrière qui s'est emballée peut-être un peu trop vite pour le joueur de 19 ans. Alors qu'il n'avait pas encore atteint ses 16 ans, celui qui a grandi aux Mureaux (Yvelines) est déjà meilleur buteur... de la CFA ! Avec quatre buts inscrits en six rencontres jouées, le Stade Malherbe de Caen voit bien tout le talent en ce gamin. Alors, rapidement, le club Caennais décide de conserver sa petite pépite en lui offrant un contrat de trois ans en Février 2011 et lui fait fouler une pelouse de Ligue 1 le 24 avril 2011 face à Toulouse. Lors de ses sept apparitions en fin de saison, il s'offre le luxe de trouver le chemin des filets à trois reprises : face à Lens (1-1) puis contre Rennes (1-1) et Marseille (2-2). Sa deuxième saison sera moins prolifique, mais honorable à la vue de son jeune âge : 23 matchs, deux buts. Cependant, ses débuts sont remarqués, à tel point qu'Arsène Wenger, l'entraineur d'Arsenal décide de mettre le jeune prodige à l'essai du côté de Londres en Juillet 2012. Sans aboutir. C'est finalement le Milan AC qui l'attirera dans ses filets le 28 Aout 2012, pour une durée de trois ans.

De retour en équipe de France

En Lombardie, la concurrence est rude mais M'Baye Niang arrive tout de même à prendre part à 20 rencontres de Série A ! Cependant, l'attaquant restera muet devant les cages adverses. Sa seule réalisation viendra lors d'un match de coupe d'Italie, le 13 décembre 2012, face à Reggina (3-0). Il est également à noter qu'il joua deux rencontres de Ligue des Champions, lors de cette même année. La saison dernière, tout s'est compliqué pour le Français. Seulement neuf matchs de joués et aucun but, ce n'était plus le M'Baye Niang qu'avait connu Caen lors de ses débuts. Mais ayant encore tout l'avenir devant lui, il accepte de relever le challenge Montpellierain afin de maintenir le MHSC dans l'Elite et afin de pouvoir se relancer également. Force est de constater que son choix est pour l'instant payant. Placé en pointe d'un 4-3-3 et bien souvent soutenu par Mounier, Cabella, Camara ou Montano, Niang fait profiter à Montpellier de tout son talent. De bonne augure pour la suite de la saison des hommes de Roland Courbis. Et pour la sienne aussi. D'autant plus que sa suspension de l'équipe de France est levée depuis le 31 décembre dernier, il peut donc légitimement ambitionner à retrouver le maillot des Bleuets. Et pourquoi pas, dans un futur plus ou moins proche, celui des A.

M'baye Niang, le symbole
Retour à l'accueil