Après leur large victoire contre les Russes, les Français pouvaient hier soir se qualifierdès leur deuxième match, joué contre la Pologne, pour le second Tour de l'Euro de Handball. Résultat, victoire Française sur le fil (28-27).

Alors que la domination avait été Française pendant près de la totalité du match contre les Russes, on a pu voir un tout autre visage de l'Equipe de France, mercredi soir, à Aarhus, dans le match qui l'opposait à l'Equipe de Pologne. Accrochés jusqu'à la fin, les Bleus s'imposent finalement à la toute dernière seconde grâce à un arrêt magistral du gardien, Cyril Dumoulin.

Le sort de l'Equipe de France est resté indécis tout le long du match, avec un écart maximal de 3 buts, les Français ont dû s'employer tout au long du match. Alternant bonne défense et bonne attaque sans jamais vraiment réussir à allier les deux. Heureusement pendant toute la partie, ils ont pu compter sur le soutien indéfectible de Nicolas Karabatic auteur d’un match sensationnel où il a été omniprésent avec toute la précision et la force qui le caractérise avec seulement 2 tirs ratés sur 10. « Je me sens en forme, je prends beaucoup de plaisir sur le terrain » assurait-il au micro de Canal + sport.

« Je suis heureux d’apporter quelque chose à cette équipe » explique Cyril Dumoulin. Et ça, on peut dire qu’il a apporté quelque chose. Avec 17 arrêts sur 44 ballons, le Français réalise une performance incroyable qui montre tout le talent de ce joueur. Pour rester dans les prouesses, William Accambray et Igor Anic tous les deux auteurs de 4 buts, réalisent une fin de match exceptionnelle. Accambray montre une puissance impressionnante en marquant 3 fois d’affilée pour redonner de l’air à son équipe à la 45ème minute. Rentré suite à la blessure de Cédric Sorhaindo qui quitte le terrain avec un œil à moitié fermé, Igor Anic est impérial, pour son onzième match, il se paye même le luxe de marqué le but de la victoire. En revanche, bémol concernant Daniel Narcisse qui, même s’il a fait preuve de lucidité en défense, a manqué de réalisme en attaque avec six tirs manqués durant la première mi-temps.

Après ce match tendu, les Français pourront relâcher un peu, avec leur billet pour le Tour suivant en poche, le match de Vendredi contre la Serbie servira à la France pour régler les derniers détails et effacer les dernières imperfections de leur jeu afin d’être prête à affronter les grandes nations du Handball aujourd’hui.

Pas si simple
Retour à l'accueil