2014 : On reste au TOP !

Avec un ciel peu clément et des températures frôlant les 0 degrés, les Brivistes sont allés chercher une victoire méritée et qui fait du bien au moral. Face à Montpellier, les hommes de Nicolas Godignon ont arraché un 15-9 mais Trinh-Duc et ses coéquipiers obtiennent grâce à une dernière pénalité, un bonus défensif. Rien de mieux pour débuter une nouvelle année tout en beauté.

Avant le coup d'envoi, des « allez, allez le CAB » résonnaient dans le stadium de Brive où 9580 supporteurs étaient venus admirer un match qui s'annonçait captivant.

Olivier Caisso dit la Sardine, a donné le coup d'envoi fictif sous des torrents applaudissements. Olivier qui rappelons-le est atteint de la maladie d'Hodgkin, voit son cancer comme un combat de plus à gagner, entouré de ses proches et soutenu par ses coéquipiers du CABCL, le joueur se bat avec la détermination qu'on lui connait, pour vaincre cette maladie.

Guillaume Namy nous a confié après le match que la présence d'Olivier Caisso ou même d'Alexandre Barrozzi dans les tribunes était un « vrai moteur » de réussite pour le CAB. Souhaitons leur un bon rétablissement.

La rencontre débute donc sous un ciel très nuageux et sur un terrain plus que boueux. Dix minutes de jeu à peine et les deux équipes sont à 3 partout grâce notamment à leurs buteurs respectifs. Cependant, c'est un jeu tendu, ouvert et très aérien où Germain, Paillaugue ou même Trinh-Duc s'en donnent à cœur joie. L'indiscipline se montre de plus en plus et suite à un plaquage un peu litigieux, Paillaugue tente une pénalité mais sous les huées du public Briviste, un peu chauvin il faut l'avouer, le demi d'ouverture Montpelliérain passe la balle à côté des perches. Les supporteurs entonnent alors « Ici, ici, c'est la Corrèze ! ».

À la mi-temps, les joueurs rentrent aux vestiaires avec un score de 12-6 pour Brive.

Comme chaque match joué à domicile, le club de Brive offre la possibilité aux écoles de rugby de la Corrèze de venir se tester sur le terrain où ont évolué leurs idoles. Hier soir, les petits rugbymen de l'école de rugby du pays de Tulle étaient venus improviser un rugby. Alors que la deuxième période allait débuter, les tullistes formèrent un V de la victoire pour encourager Brive.

Les coujous commencent fort dans les 22 mètres des Montpelliérains. À peine 42 minutes de jeu, Méla et son équipe vont à l'essai mais les hommes de Mario Lesdesma attrapent la balle in-extremis. De longues séquences de jeu pour les Brivistes et des pénalités ratées pour Montpellier, décidément, les bleuets ne sont pas dans le match.

La sirène retentie dans un stade soulagé mais, le match ne se clôt qu'une minute plus tard avec cette pénalité, cette fois-ci réussie, pour François Trinh-Duc.

Arrivés dans les vestiaires, les joueurs de Brive chantent leur victoire. Bravo le CAB !

Réactions d'après match avec :

Nicolas Godignon (CAB) : "Les garçons avaient vraiment envie de concrétiser les deux dernières sorties. Il y a eu des bonnes choses face au Racing et contre Bordeaux. Il nous fallait une victoire aujourd'hui et on l'a fait. C'est toujours indispensable de gagner même si les conditions ne sont pas trop favorables il est de toute façon primordial d'avancer au score. C'est que le jeu des chaises musicales et nous on joue notre championnat, notre qualification pour le TOP14 de l'année prochaine. On continue à avancer, on essaie de garder le cap même si on va passer par des moments difficiles et qu'on a encore beaucoup de matchs, mais nous sommes sur la bonne voie.

Maintenant, on va pouvoir manger la galette tranquille."

Julien Ledevedec (CAB) : "On prend du plaisir sur des matchs comme ça, après le rugby ce n'est pas que des passes, des percées... C'est aussi un sport de combat, mais après on prend plaisir, un plaisir d'équipe où on est resté solidaires dans chaque mêlée. On va dire que c'est un plaisir collectif. Il ne fallait surtout pas qu'on perde aujourd'hui, on est contents et satisfaits de cette rencontre."

Arnaud Mignardi (CAB) : C'était un match très compliqué vu les conditions climatiques, on n'a pas pu enchainer les temps de jeu mais on a respecté les bases du rugby avec une très bonne mêlée et de très bonnes touches, c'est ce qui a été la clé de la victoire ce soir. On a eu un buteur, Gaëtan Germain, qui a fait un 100% et c'était primordial pour nous de gagner et on fait petit à petit notre chemin jusqu'au maintien et c'est un pas de plus qu'on a fait ce soir. Le ballon était très glissant et on ne jouait pas contre un petit club et on avait une très bonne défense en face. On a su prendre les points quand il fallait les prendre, on a été très opportuniste sur ce match.

©ClaireSicard (Olivier Caisso, Gaëtan Germain, Arnaud Mignardi, V de la victoire, la mêlée)
©ClaireSicard (Olivier Caisso, Gaëtan Germain, Arnaud Mignardi, V de la victoire, la mêlée)
©ClaireSicard (Olivier Caisso, Gaëtan Germain, Arnaud Mignardi, V de la victoire, la mêlée)
©ClaireSicard (Olivier Caisso, Gaëtan Germain, Arnaud Mignardi, V de la victoire, la mêlée)
©ClaireSicard (Olivier Caisso, Gaëtan Germain, Arnaud Mignardi, V de la victoire, la mêlée)

©ClaireSicard (Olivier Caisso, Gaëtan Germain, Arnaud Mignardi, V de la victoire, la mêlée)

Retour à l'accueil