Top14 et Fédérale 1 : la Corrèze s'accroche.

Même si le CAB perd, le SCT gagne toujours. En effet, les coujous ont accusé une défaite plutôt lourde face à Oyonnax, 26-9, les tullistes, quant à eux, se sont imposés à domicile contre le club de Lavaur 17-13, continuant ainsi leur périple de victoires consécutives.

Cependant, cette victoire n'était pas jouée d'avance, effectivement, la première période a été bousculée par des pertes de balles pour les bleus et blancs mais malgré tout, les tullistes sont rentrés aux vestiaires avec l'avantage sur leurs adversaires, 9-6. À sa sortie, Mosese Moala, nouvelle recrue du SCT et international Tongien, a aplati le premier essai du match suivi peu de temps après par Atche (Lavaur) qui redonne du souffle à cette équipe vauréenne alors menée de neuf points. Au coup de sifflet final, c'est une équipe corrézienne, soulagée et heureuse qui s'adjuge son adversaire direct au classement de la poule 3 de Fédérale 1.

Au classement, Tulle est toujours 9ème devant Hendaye et derrière Lavaur, par conséquent le club est reléguable, mais les tullistes y croient encore et tout est possible.

Jérôme Bonvoisin arrivé en 2008 y croit dur comme fer à ce maintien. En effet, l'ancien Briviste qui a amené avec lui Van Rensburg, Farfart, Harbut et Bonetti a volontiers répondu aux questions des Jeunes Journalistes sur l'avenir du club et sur la rencontre d'aujourd'hui.

Depuis votre arrivée au club en 2008, il s'est passé beaucoup de choses, en effet, le SCT était en Fédérale 3, puis est passé en Fédérale 2 et maintenant est en Fédérale 1. Quels sont les objectifs du club cette année ? C'est le maintien ?

Oui, effectivement, cette année c'est le maintien, c'est vrai que c'est un club qui s'est donné les moyens de progresser année après année, monter en cinq ans de deux divisions c'est quand même quelque chose de fantastique pour un club. Aujourd'hui, retrouver la Fédérale 1 c'est retrouver le niveau que Tulle avait il y a vingt ans. Je crois que c'est la place de Tulle et l'objectif majeur, bien entendu, c'est rester à ce niveau.

Quel bilan faites-vous de ce début de saison ?

C'est un peu compliqué, on a eu du mal à se mettre au niveau, c'est vrai qu'il y a un fossé énorme entre le niveau de jeu de la Fédérale 2 et celui de la Fédérale 1. On a aussi des jeunes joueurs qui doivent s'aguerrir à ce niveau là. Donc il a fallu du temps, au niveau des organisations, au niveau des repères, au niveau de l'intensité à mettre dans les matchs. Mais aujourd'hui, on sort d'une série de trois victoires à la suite, l'état d'esprit en tout cas est irréprochable, on a toujours envie d'avancer, de progresser. Il faut garder le cap, l'envie et la volonté de s'imposer à domicile maintenant et jusqu'à la fin de la saison et jouer les matchs comme si c'était le dernier.

Le bilan aujourd'hui, je ne sais pas si on est dans la zone de reléguable, mais le chemin est encore long, on perdra certainement plus de matchs qu'on va en gagner mais en tout cas, la dernière partie de cette première partie de championnat est quand même très satisfaisante.

Est-ce qu'il y a une bonne ambiance dans cette équipe de Tulle ? Une bonne cohésion de groupe ?

Oui toujours, c'est ce qui fait l'identité du club. Dans le club, auprès des partenaires, des supporteurs, des dirigeants et le groupe de joueurs, il y a vraiment un super état d'esprit. C'est un club sain, tout le monde s'apprécie, il y a de grosses affinités et je crois que cette base affective c'est le début pour construire quelque chose et ça on l'a. Maintenant il faut travailler d'un point de vue tactique, technique, mais on s'aime tous et on a envie de faire pleins de choses ensembles.

Vous êtes rentré en deuxième période, mais lors des 40 premières minutes de jeu, il y a eu beaucoup de balles qui ont été perdues et quand vous êtes rentrés dans les vestiaires à la mi-temps, vous meniez malgré tout. En vous échauffant tout en regardant le match, qu'avez-vous pensez de cette première période de jeu ?

Plutôt satisfaisantes, on mène au score c'est vrai qu'on n'arrive pas à prendre le large, on manque de réalisme en ne concrétisant pas certaines actions, c'est vrai qu'on les laisse toujours à portée. Mais sinon c'est un match dans l'ensemble qui a été assez approximatif. On leur a rendu les choses faciles avec des ballons tombés ou des ballons rendus, mais on s'est accroché jusqu'au bout. On sait que ce sont des matchs qui ne sont jamais simples à maitriser de par la qualité des adversaires et de par nos fautes qui ne nous ont pas permis de nous libérer et de prendre une distance au score. Donc s'imposer c'est une chose qui était nécessaire, on a su le faire après le contenu est un peu moins appréciable mais le but c'était de garder la dynamique de s'imposer et ça, c'est chose faite. On va pouvoir partir en vacance sereins et préparer le derby face à Limoges qui va arriver très vite.

En seconde période Mosese Moala marque le premier essai du match, un essai en faveur du SCT mais à peine quinze minutes plus tard, Lavaur marque aussi un essai. Quel sentiment domine à cet instant précis ?

Il faut toujours faire preuve de lucidité, essayer de maitriser, c'est vrai qu'encore une fois, ils reviennent au score et après, on est à l'abri de rien. On l'a bien vu à la fin, on a défendu notre ligne jusqu'au bout, s'ils marquaient, on pouvait perdre ce match alors qu'on avait mené tout au long de la partie. C'est plein de petits détails qui font qu'on maitrise, ou qu'on ne maitrise pas. Laisser l'adversaire à portée c'est s'exposer et je pense qu'il va falloir rendre les choses beaucoup plus simples en prenant l'avantage au score comme après l'essai de Momo. De plus, on aurait pu avoir dix points d'avance avec la transformation mais là on était qu'à huit points. Voilà, faut faire preuve de réalisme et marquer des points qu'en l'occasion se présente et pas laisser l'adversaire espérer parce qu'un jour ça pourra se retourner contre nous.

Il y a eu de suspens jusqu'à la fin, on a vu que Lavaur était dans votre camp dans les dernières minutes de jeu et après une relance, vous êtes repassés dans leur camp. Ensuite, il y a eu le coup de sifflet final. Du soulagement de pas avoir perdu aujourd'hui ?

Oui beaucoup de soulagement, comme je vous le disais, ça a été dur jusqu'à la fin, on a défendu notre ligne à 14 mais on s'en est très bien sorti, c'est une grande satisfaction, c'est la récompense du travail de tout le groupe. C'est un match qu'on a su bien maitriser dans l'ensemble. Mais les prochains matchs vont être encore plus compliqués avec deux réceptions, Limoges et Périgueux et un match à Langon. Donc voilà, aujourd'hui on est en train de faire notre chemin, mais la route est encore longue et il va falloir faire beaucoup d'efforts, de sacrifices, mais s'en en vaut la peine car rester à ce niveau là, ça serait une réelle satisfaction pour le club et une belle récompense pour le travail des dirigeants et l'ensemble des joueurs. On a envie d'aller chercher le maintien et on sait que ça ne va pas se jouer à grand chose, donc on va se battre et on espère avoir le sourire à la fin de la saison.

Vous partez en vacances, vous allez faire un break et revenir pour gagner, on l'espère.

On va continuer à s'entrainer tout au long des vacances bien évidemment, il faut garder la forme, puis revenir avec les gars et apprécier cette victoire. Revenir à bloc pour bien entamer début janvier car on sait que ça va être un mois très important pour nous. Mais là on va apprécier et on va se préparer au mieux pour le mois de janvier.

Photos ©ClaireSicard
Photos ©ClaireSicard
Photos ©ClaireSicard

Photos ©ClaireSicard

Retour à l'accueil