Shiffrin se fait un cadeau au pays du Père Noël

Noël approche et les skieuses continuent leur Coupe du Monde de ski alpin. C’était au pays du Père Noël, en Laponie Finlandaise, plus précisément sur les pentes de Levi, que les filles avaient rendez-vous pour le premier slalom spécial de la saison, sur une piste très exigeante.

Certaines Bleues dans le rouge dès la première manche

Outre la domination de la jeune américaine Mikaela Shiffrin, certaines de nos Bleues sont passées à côté de cette première manche. 35ème et non qualifiée pour la seconde manche, Tessa Worley, notre championne du monde de Géant, n’a pu se qualifier. Le slalom spécial n’est pas son élément mais on la retrouvera très vite pour le Géant. Autre française à être passée à côté, Sandrine Aubert qui n’était pas dans ses grands jours et qui avait une pression infligée par son staff de faire un top 20. Hélas, elle aussi n’a pas pu se qualifier parmi les 30 filles autorisées à disputer la seconde manche. Les survivantes françaises sont alors Nastasia Noens, 11ème et première française à 1’’10 de Shiffrin, Anémone Marmottan (18ème à 1’’35) et Taïna Barioz (21ème à 1’’45).

La jeunesse en action

Même piste mais nouveau tracé. Les autrichiennes pas à la fête durant la première manche n’ont pas brillé sur la deuxième manche. La bonne opération aura été pour la norvégienne Nina Loeseth, partie deuxième de la seconde manche, elle remontera dans le classement final à la 7ème place. Chez elle, Tanja Poutiainen, 16ème lors de la première manche à 1’’24, ne fera pas mieux dans la seconde manche. Pire, elle ne terminera pas la seconde en ratant une porte. Nastasia Noens n’arrivera pas à faire une bonne seconde manche, avec quelques fautes dans le mur, ce qui permettra à Anémone Marmottan d’être la première française au classement général (18ème à 2’’66). Mais il reste une francophone ! En effet, la québécoise Marie-Michelle Gagnon est la première fille à faire chuter Loeseth : la norvégienne est assurée de finir dans le top 10 alors qu’elle n’était qu’avant-dernière qualifiée lors de la première manche. Si l’autrichienne Zettel est passée à côté de ses deux manches, c’est sa jeune compatriote qui signe une très belle performance. Christina Ager, 18 ans comme Mikaela Shiffrin, représente la nouvelle génération du ski autrichien. L’Autriche qui semble prendre les devants grâce à sa jeune garde mais c’était sans compter sur l’allemande expérimentée Maria Hoefl-Riesch devançant Ager et résistant à Tina Maze. Après la slovène, il ne reste plus qu’une fille à aller chercher Maria. La jeune américaine de 18 ans a 69 centièmes dans la cabane de départ et accentue l’écart avec Hoefl-Riesch pour s’imposer en Laponie. La jeunesse est en action et très prometteuse : Shiffrin sera bien sûr la fille à aller chercher cette année sur le slalom. Elle qui a remporté 4 victoires l’an dernier en slalom (Are, Zagred, Flachau, Lenzerheide), en remportant le globe de cristal de la spécialité ainsi que le titre de championne du monde slalom à Schladming.

Classement :

1.Mikaela Shiffrin (Etats-Unis) en 1’55’’07

2.Maria Hoefl-Riesch (Allemagne) +1’’06

3.Tina Maze (Slovénie) +1”61

4.Christina Ager (Autriche) +1’’66

5.Marie-Michelle Gagnon (Canada) +1’’73

Photo: FIS Alpine

Retour à l'accueil