Dans 81 jours débuterons les XXIIème Jeux Olympiques d'Hiver à Sotchi (Russie). Chaque semaine, nous vous ferons découvrir deux chances de médailles française. Commençons avec le porte-drapeau, champion olympique de combiné-nordique à Whistler en 2010 et quadruple champion du monde : Jason Lamy-Chappuis.

 

Espoirs et premier titre :

Jason est né le 6 septembre 1986 aux Etats-Unis,d'une mère américaine et d'un père français. Il déménage en France à l'âge de 4 ans dans le Jura où il fera ses gammes de skieur. Une douzaine d'année plus tard, alors qu'il est agé de 17 ans, il termine troisième de son premier championnat du monde en junior par équipe. Il confirme les espoirs placés en lui en 2005 en terminant 2ème de cette même épreuve. Lamy-Chappuis participe ensuite à sa première olympiade en 2006 (20 ans) à Turin où il termine au pied du podium (4ème) lors de l'épreuve du sprint. Ce premier gros résultat chez les pros est suivi par un premier succès lors d'une manche de coupe du monde à Sapporo au Japon. à tout juste vingt ans JLC finit 5ème du classement général de la coupe du monde de combiné Nordique. La saison suivante, il remporte la première épreuve de la saison et s'empare de la tunique jaune de leader. Le début d'une (déjà) grande carrière. 

 

La magie de Vancouver :

2010 est un saison pas comme les autres pour le français. Il démarre la saison par quatre succès lors des trois premières épreuves. Il est logiquement désigné comme le favori pour la victoire finale du Globe de Cristal et des JO en février. Largement en tête au général du Globe, c'est avec de l'ambition qu'il part au Canada pour y deccrocher un premier titre Olympique. Le 14 février 2010, Lamy-Chappuis remporte l'épreuve de combiné nordique petit tremplin et devient  ainsi le deuxième français Champion olympique de la discipline après Fabrice Guy en 1992. Le lendemain, Jason se rend compte de l'impact médiatique de son succès, il terminera son olympiade par une 4 ème place au sein du relais et une insignifiante 18ème place en grand tremplin (cause de conditions météorologiques). Sa saison se conclut en beauté par une victoire au général du Globe de Cristal (succèdant encore à Fabrice Guy). 

 

De Vancouver à Sotchi : 

L'après Vancouver est rayonnant pour le Français, en 2011, il se présente comme le plus apte à se succèder pour l'obtention d'un nouveau Globe de Cristal dans sa discipline. Comme prévu il ramène un nouveau Globe de Cristal en remportant 4 manches de la Coupe du Monde et se présente aux Championnats du Monde commme ultra favori et comme prévu devient Champion du Monde de combiné Nordique. Cette année est aussi l'année de la distinction : Jason Lamy-Chappuis est nommé Chevalier de l'ordre de la Légion D'Honneur. En revanche en 2012, le gain du Globe de Cristal reste indécis jusqu'à la dernière manche, en ayant pourtant gagné 6 manches de la Coupe du Monde. 2013 est l'année du petit coup de "mou", il ne termine que deuxième de la Coupe du Monde derrière l'Allemand Eric Frenzel. Alors qu'il était moins attendu pour les Championnats du Monde, le Français, et l'équipe de France font une collecte de médaille, 3 d'or en tremplin "normal", par équipe et en sprint par équipe ainsi qu'une médaille de Bronze en grand tremplin. 

 

Pourquoi on l'attend aux JO : 

Désigné comme porte drapeau de la France, JLM ne peut qu'avoir envie d'honnorer cette belle distinction en rapportant une deuxième Médaille d'Or Olympique dans le Jura. Parce que Jason est un modèle de force et de courage et qu'il a une envie assez impressionante de faire plaisir à ses supporters, et à la France ! 

 

храбрость* Jason ! 

*Courage

Photo : FranceTV

Lamy-Chappuis a rendez-vous
Retour à l'accueil