Stand Up For The UlsterMen!

Stand up for the Ulstermen, stand up for the Ulstermen, stand up for the Ulstermen, stand up for the Ulstermen...*

(*Levez-vous pour les hommes de l'Ulster)

La Coupe d'Europe s'ouvre ce vendredi avec Ulster-Leicester qui inaugure la saison européenne 2013/2014, l'occasion de faire un zoom sur l'Ulster, un lieu particulier, où il est toujours difficile d'y gagner.

Irlande ou Royaume-Uni?

Le club de rugby de l'Ulster est la partie nord de l'île d'Irlande: l'Irlande du Nord. Politiquement, cette région est rattachée au Royaume-Uni qui est donc composé de 4 pays: Angleterre, Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord. Géographiquement, l'Ulster appartient à l'Irlande mais des conflits par le passé ont séparé en deux parties l'île. Et sportivement alors? En football, le Royaume-Uni est divisé en 4 équipes et donc l'équipe d'Irlande du Nord est membre de la FIFA. Mais en rugby, non. S'il persiste une équipe d'Ecosse, du Pays de Galles et d'Angleterre, il n'y a pas d'équipe d'Irlande du Nord. Au rugby, l'Ulster est rattaché aux trois autres provinces qui composent la république d'Irlande (E.I.R.E): Munster, Leinster, Connacht. Mais au rugby la différence entre république d'Irlande et Irlande du Nord est présente: lors des matchs à domicile du XV du Trèfle, deux hymnes retentissent pour les hommes en vert. Le premier, Amhrán na bhFiann (Le chant du soldat), est donc celui de la république d'Irlande et n'est joué qu'à domicile.L'hymne chanté après le premier est Ireland's call (L'appel de l'Irlande), il est chanté à Dublin mais aussi pour les matchs à l'extérieur.

Et le club de l'Ulster dans tout ça?

L'Ulster Rugby, domicilié à Belfast, capitale d'Irlande du Nord, dispute la Ligue Celte, maintenant sponsorisée: Rabodirect Pro12. Ce championnat réunit les 4 provinces irlandaises (Connacht Rugby, Munster Rugby, Leinster Rugby et Ulster Rugby), deux clubs écossais (Glasgow Warriors et Edinburgh Rugby), 4 clubs gallois (Llanelli Scarlets, Newport Gwent Dragons, Neath Swansea Ospreys et Cardiff Blues) mais aussi deux franchises italiennes (Benetton Treviso et Parma Zebre). Les derbys sont donc très fréquents et se jouent en deux mi-temps pour les joueurs, avec une troisième mi-temps entre supporters.

Une rivalité forte entre clubs irlandais d'autant plus que le bon niveau des provinces irlandaises les amène à se retrouver en phase finale de H Cup. En 2012, les Ulstermen ont croisé la route du Munster en quart-de-finale (victoire au Munster 22-16), puis se sont retrouvés la même année en finale contre le Leinster (défaite 42-14).

Ravenhill, antre imprenable?

Le stade de Ravenhill où évoluent les hommes de l'Ulster, est typique des stades irlandais, avec des places debouts mais surtout un public derrière son équipe. En H Cup, Ravenhill, ou la "la colline aux corbeaux", est quasi-inviolable: l'Ulster s'y est imposé 14 fois sur ses 15 derniers matchs européens! La dernière défaite à domicile en Coupe d'Europe remonte à l'an dernier: défaite face à Northampton 9-10.

Les Tigers sont-ils capables de mordre l'Ulster?

Un choc pour ouvrir la compétition et un petit "cocorico": la rencontre sera arbitré par un quatuor français: Romain Poite, Christophe Berdos (juge de touche), Stéphane Boyer (juge de touche), Bernard Dal Maso (arbitre vidéo). Mais l'attention sera portée plutôt sur les joueurs que sur le jeu. Avec un groupe assez homogène, l'Ulster a toutes les chances pour renverser les Tigers de Leicester: ler dernière confrontation remonte à janvier 2012, à Ravenhill, et les Ulstermen s'étaient imposés 41 à 7. Les deux clubs se sont rencontrés quatre fois, se répartissant équitablement les victoires, 2 victoires à 2. Les nord-irlandais, qui viennent de prolonger leur demi-de-mêlée sud-africain Ruan Pienaar, lanceraient de la plus belle manière leur H Cup avec un succès face à Leicester. Affaire à suivre.

Des supporters qui se déplacent en masse et qui font entendre leur "SUFTUM" sur tous les stades d'Europe, comme ici l'an dernier à Castres où la banda locale et les Ulstermen ont communié. Esprit rugby.

Des supporters qui se déplacent en masse et qui font entendre leur "SUFTUM" sur tous les stades d'Europe, comme ici l'an dernier à Castres où la banda locale et les Ulstermen ont communié. Esprit rugby.

Retour à l'accueil