Castrosaures!

Après une lourde défaite 34-0 à Brive, le champion de France fait une trêve dans le championnat avec la H Cup. Une première journée de la Coupe d’Europe où les Castrais accueillent une équipe qu’ils connaissent bien : Northampton. Les Anglais et les Français se retrouvent dans la même poule pour la quatrième fois consécutive.

Des castrais remotivés plus soudés, qui n’ont pas perdu à Pierre-Antoine depuis fin décembre, et face à eux, des Saints, qui sont en réussite à l’extérieur dans leur championnat avec une victoire chez les Harlequins mais aussi un nul chez les Tigres de Leicester. Autant dire que la barre était haute pour nos champions de France, haute aussi avec l’ailier gallois de Northampton, George North, véritable poison pour les défenses ainsi que l’arrière anglais Ben Foden, le grand seconde ligne Courtney mais aussi le roublard talonneur Dylan Hartley. Tout était réuni pour assister à un grand match, digne de la H Cup. Grand match, grandes intentions, et c’était les anglais à attaquer les premiers. Une occupation du camp castrais avec des passes longues vers l’extérieur. Les castrais résistaient et sur un coup d’éclat, l’ailier Romain martial surgissait pour venir intercepter une passe anglaise. Neuvième minute de jeu, et Romain Martial, contre le cours du jeu et contre les anglais à sa poursuite, inscrivait le premier essai et les premiers points du match. Les anglais dominateurs vinrent concrétiser leurs actions par seulement une pénalité de l’ouvreur Myler en première mi-temps. Les deux équipes rentraient à la mi-temps sur un score de 10 à 3 pour les locaux, malgré l’intensité et le beau jeu fournis. En seconde mi-temps, les castrais devant au score n’avaient plus qu’à résister aux attaques de l’envahisseur. Les Saints qui ne se sont pas fait prier pour attaquer useront les castrais. Les efforts finirent par payer à la 51ème minute : sur leur propre touche, Northampton se fit contrer par l’alignement castrais, mais Brice Mach, surpris de se voir recevoir le ballon en échappa le contrôle et son homologue Dylan Hartley en profita pour lui subtiliser le ballon et aplatir le premier essai des visiteurs. Le match était relancé car avec la transformation de Myler, les Saints revenaient à trois points des tarnais. Il restait une demi-heure à jouer, Castres devait résister et ne pas céder. La domination anglaise se poursuivit mais grâce au pied de son neuf Rory Kockott, le CO restait à distance des anglais. Un écart qui augmentera à six points à huit minutes du terme de la rencontre. L’infanterie d’outre-Manche se rapprochait de plus en plus de l’en-but mais les Bleus et Blancs avaient sortis les barbelés. Qui s’y frotte s’y pique, la ligne de front fut repoussée un peu plus loin, à 5m de la ligne castraise mais les défenseurs étaient en possession du ballon. Une dernière minute où le ballon se tenu au chaud, il ne fut sortir qu’après les 80 minutes écoulées pour clore la bataille sur une score à l’avantage des locaux.

Castres-Northampton, septième du nom, tournait pour la 3ème fois en faveur des français. Les organismes des deux bataillons auront une semaine pour récupérer avant, pour nos champions de France, allait défendre les couleurs sur le terrain des triple champions d’Europe, le Leinster.

Réactions d'après-match

Geoffrey Palis (arrière, Castres): Aujourd'hui on a réussi à se redresser. Certes on a pas été très bon en conquête, mais on a bien plaqué, bien défendu. Il faut se projeter sur le Leinster maintenant, avec la m^me envie et la même défense ça pourra passer. On joue pas pour perdre alors on ira en Irlande avec la même envie. C'est la première fois que je jouais en H Cup, avec Albi j'avais déjà joué en Challenge Européen. En H Cup ça joue un peu plus, il y a moins de ping-pong rugby, et les impacts sont plus durs.

Rodrigo Capo Ortega (homme du match, Castres): On a mis les bons ingrédients pour gagner., surtout le coeur. Maintenant ça sera hyper dur à Dublin mais on peut y gagner. Il faudra bosser plus la touche et la mêlée.

Jim Mallinder (manager, Northampton Saints): On était venu avec des intentions de gagner.ON a eu notre chance mais on ne l'a pas saisie. C'est une défaite amère et nous devrons gagner tout nos matchs à domicile,à commencer par les Ospreys la semaine prochaine.

David Darricarrère (entraîneur, Castres): Il y a beaucoup de soulagement. On y a mit beaucoup de cœur et on a félicité nos joueurs dans le vestiaire.

Retour à l'accueil