Tsonga : « Prendre une rouste contre Nadal, ce n'est pas une honte »

Jo-Wilfried Tsonga peut souffler. Après une victoire « vite fait, bien fait » contre Melzer au tour précédent, le Manceau vient de se débarrasser du vaillant Suisse Stanislas Wawrinka en quart de finale du masters 1000 de Monte-Carlo. Victoire 2-6, 6-3, 6-4. En demi finale, il aura la lourde mission d'affronter le meilleur joueur de terre battue de tous les temps : Rafael Nadal. Pas mal pour sa première demie finale sous le soleil Azuréen ! Un combat d'une autre envergure l'attend !

 

Et comme à l'accoutumée, face au partenaire de double de Federer, sur le Central ensoleillé de Monte-Carlo ce fut une longue bataille, un long combat. Les amateurs de tennis se souviendront fort bien de lors confrontations conclues en 5 sets sur la terre battue parisienne en 2011 et 2012 qui s'étaient poursuivis jusque tard dans la nuit. En 2011, le Suisse l'emporta, tandis que « Jo » prit sa revanche en 2012 et accéda à ses premiers quarts de finale à « Roland ». Tel un diesel, Tsonga a connu un début de partie délicat, mettant 9 min et sauvant une balle de break pour garder sa mise en jeu. Wawrinka très en jambes, sa troisième balle de break fut la bonne. Le tombeur du champion olympique Andy Murray, l'Helvète fit le double-break et conclut le set quelques instants plus tard. Tsonga était complètement hors-sujet, commettant 23 fautes directes en seulement 1 set.

« Il jouait très bien et me posait beaucoup de problèmes avec son revers » expliqua le Français. Mais il a su rester dans son match : « Je me suis dit que j'allais peut-être réussir à plus installer mon jeu quand, physiquement, on allait être un peu touché ce qui me laisserait du coup plus de temps »

 

Mais le gaillard français entama la deuxième manche pied au plancher. Mieux physiquement et surtout plus agressif dans l'échange, il n'a pas fait de détail. A 2-1, il réalisa le break. Mais alors que Wawrinka, n'ayant plus rien à perdre, lâchait ses coups, le vainqueur de l'Open de Marseille dû se surpasser pour remporter le second set. Alors arriva la dernière manche décisive pour le sort du match. « Au troisième set alors j'ai tout donné comme dans un sprint final. J'ai été un peu plus solide que lui sur la fin et je sentais que j'avais un peu pris le dessus sur lui physiquement » analyse le 8ème joueur mondial.

Wawrinka sauva 3 balles de match, mais ne pu que céder devant la puissance du service de « Jo ».

Tsonga voit en cette victoire un signe significatif pour sa saison sur terre battue qui débute : « Je voulais une victoire face à un joueur référence sur terre battue donc je suis satisfait. J'ai vu où j'en étais»

 

Tsonga : « Nadal ... C'est un incroyable défi »

 

Tsonga défiera samedi l'ogre majorquin sur terre battue : Rafael Nadal. Ce dernier s'est imposé au forceps, face à l'étonnant Dimitrov, qui l'a poussé dans ses derniers retranchements. L'Espagnol s'en est sorti tout de même mais non sans mal.(6-2, 2-6, 6-4)

Le sextuple vainqueur de Roland-Garros signe là sa 45ème victoire d'affilée sur la terre battu princière. S'il vous plaît !

Lorsque Tsonga rentrera sur le court pour affronter l'Espagnol, il aura sans doute en mémoire leur première confrontation sur terre battue. C'était à Cordoue, en 2011 pour la Coupe Davis. Tsonga avait été inexistant, balayé par la tornade espagnole du nom de Rafa. « Cordoue, ça reste dans un coin de ma tête mais je vais essayer de jouer mon jeu. » souligne le numéro un français.

Mais Tsonga a sa stratégie bien en tête : « Je sais comment il joue sur terre, je sais à quoi m’attendre.Je vais suivre ma ligne de conduite. Je ne vais pas surjouer, je vais seulement essayer d’être agressif. Mon but est de jouer mon jeu. C’est un incroyable défi. Il a gagné huit fois ici, tout ce que je pourrais faire sera un bonus pour moi. J’ai des atouts, j’ai tout à gagner et rien à perdre »

 

Quoi qu'il en soit, pour sa deuxième demi-finale de Masters 1000 sur terre battue, Tsonga sait l'ampleur de la tâche qui l'attend.

En vue de Roland-Garros qui approche à vitesse grand V, il peut faire l'étalage de ses progrès sur la surface ocre. Dès demain ?

 

 

Tsonga aura bien besoin de son coup droit demain face au titan Nadal.

Tsonga aura bien besoin de son coup droit demain face au titan Nadal.

Je sais comment il joue sur terre, je sais à quoi m’attendre.

Retour à l'accueil