Qui peut remporter ce Roland Garros ? Un français, une française ?

Trente ans déjà qu'un français n'a plus remporté Roland Garros. Treize longues années qu'une française n'a plus gagné ce grand chelem. Après respectivement 3 décennies et 13 années de disette, les tricolores déjoueront-ils les pronostics ? Les têtes de série françaises et le groupe FRANCE sauront-ils venir à bout des outsiders et des favoris ? Portrait d'une édition 2013 qui s'annonce riche en émotions.

30 ans de souvenir

Un cri de rage, un homme à genoux, un tennisman, son public qui se lève comme un seul homme Court Philippe-Chatrier...18 000 spectateurs qui ne font plus qu'un. Rappelez-vous ce 5 Juin 1983. C'était il y a bientôt 30 ans. Peut-être n'étiez vous pas né ? En cette fin de journée ensoleillée, Yannick Noah exultait. Il venait, en un seul match, de réaliser deux exploits : faire chuter Mats Wilander et garnir son palmarès d'un grand chelem, Roland Garros. Depuis 30 ans, toute une nation, tout un sport, attend la délivrance. Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Gilles Simon et les autres conjureront-ils le mauvais sort qui s'abat depuis 30 ans sur la capitale française au mois de Juin ?

Force et joie, le BA-BA

Un sourire qui en dit long, une femme aux anges, une passionnée de tennis, un public debout qui acclame une seule et même personne...N'oubliez pas cette édition 2000 ! Empli d'espoir, le tennis français voyait se profiler à travers cette décennie, de merveilleux moments ponctués d'une moisson de titres Porte d'Auteuil. Mary Pierce, grâce à ce sacre avait donné vie à un engouement, une liesse. Elle avait offert un bol d'air à son sport, le tennis. En battant Conchita Martinez, jubilant, cette compétitrice ne se doutait pas que 13 ans plus tard, aucune tricolore n'aurait repris le flambeau. Marion Bartoli, Alizé Cornet et leurs compatriotes auront-elles assez de hargne pour glaner le précieux sésame, ce Roland Garros ?

Au commencement de cette aventure sportive, ces assoiffés de succès seront 128 dans les tableaux masculins et féminins. Au terme d'une lutte acharnée, il n'en restera plus qu'un, il n'en restera plus qu'une. Mais qui donc part favori ? Qui est en embuscade ?

Qui pour mettre fin aux 30 piteuses ?

Têtes d'affiche dans le tableau masculin, un serbe et un espagnol se partagent la vedette, se jaugent. Rafael Nadal (n°4), le Majorquin, septuple vainqueur sur la terre battue, et Novak Djokovic (n°1), sont prêts. Ils ont les crocs. « L'ambition est la même » lançait Nadal au micro de L'équipe. Cependant, ces deux favoris, en l'absence d'Andy Murray (n°2), devront se frotter à des outsiders bien décidés à les faire chuter. Professionnels de cet exercice, Jerzy Janowicz et Grigor Dimitrov , y arriveront-ils cette fois-ci ? Effectivement, il y a deux semaines, à Madrid , le numéro un mondial s'était incliné face au talentueux bulgare Dimitrov.

Ces errances face à des moins bien classés profiteront-ils aux français ? En embuscade, Tsonga (n°8), préférant les surfaces rapides, fera-il un coup de poker ? Avec son fabuleux revers, Gasquet (n°9), surprendra-ils ses adversaires ? Le tirage au sort, effectué par la Russe Maria Sharapova, vendredi peu avant midi, s'est montré plutôt clément avec les français. Ainsi, Jo-Wilfried Tsonga ne rencontrera pas ces deux monstres avant la finale s'il s'y qualifie. Un adversaire de taille l'attendra tout de même en quarts de finale si le français s'y hisse : probablement Roger Federer. Autant dire que ce ne sera pas simple. Mêmes équations à de nombreuses inconnues pour les 17 autres français engagés qui auront fort à faire pour passer les tours les uns après les autres.

Chiffre 13 : la chance ou la poisse ?

Williams Serena. Serena Williams. La reine est attendue par tous dans son palais Porte d'Auteuil. Elle est prête à en découdre. Des troubles-fêtes pour la déranger ? Serena n'y pense même pas. Dans sa tête, il y a la victoire. Rien d'autre pour la perturber. Son objectif est clair : un titre de plus. Qui pour lui asséner des coups ? Nul doute que Maria Sharapova, la tenante du titre, et Victoria Azarenka, la numéro 3 mondiale, chercheront les failles de l'américaine. Les trouveront-elles ? Sur la terre battue, la presse imagine déjà la puissante Serena menant son monde à la baguette. Elle est présentée comme favorite. Dans le cas où elle tomberait dès les premiers tours comme l'an passé face à Virginie Razzano, qui prendra l'ascendant dans le sprint final ? Maria Sharapova ou Victoria Azarenka ? Et si ces deux pointures s'écroulaient sur ocre, quelles « souris » danseront pendant que « les chats » ne sont pas là ? Nombreuses seraient les prétendantes à se bousculer au portillon.

Parmi elles, Marion Bartoli, 13ème nom du classement WTA, en méforme. La française, de nouveau entraînée par son père, Walter, ne se trouve plus et enchaîne les contre-performances. Cependant, elle garde le moral et espère se refaire une santé, revenir à son meilleur niveau devant le public français. En résumé, « Je vais tout donner » disait-elle. Côté bleu, Alizé Cornet semble en pleine forme après son succès à Strasbourg. Pourrait-elle créer la surprise et atteindre les hautes sphères du tournoi ? Tant de questions qui trouveront réponse ces prochaines semaines.

Le combat débute

Sur une terre battue humide, ces hommes et ces femmes se battront. A coups de revers, de coups droits , de lifts, d'amortis, de slices, les uns mettront fin au rêve des autres. La sélection, la compétition, ruine les espoirs de titre et amplifie l'enjeu chaque fois que la victoire est à la clé. L'adrénaline, les joies, les peines, le désespoir, la démobilisation, la rage, l'apesanteur. Tous ces sentiments en un seul match. Aujourd'hui, ils sont 128. Irrévocablement, il n'en restera qu'un. Un français, un serbe, un suisse, un espagnol ? Une française, une biélorusse, une russe, une américaine, une italienne ? Fini les pronostics, depuis 11 heures ce matin, ces hommes et femmes nés avec une raquette greffée au bras sont entrés en piste, dans le vif du sujet, et cela promet d'être explosif ! C'est parti pour une quinzaine folle. Un lot de surprises nous attendent ! Quant à savoir lesquelles, l'imagination fait le reste ...

Retour à l'accueil