La Serenade continue !

La puissance de Serena Williams a parlé en ce début de soirée. Impériale, elle a étrillé la pauvre Sara Errani qui n' a rien pu faire pour repousser les assauts de l'américaine. Au final, (6-0;6-1) en demi-finale de Roland Garros...

Avec un train d'enfer, Serena a bouclé la rencontre en 45 courtes minutes. 6-0 6-1. Sa suprématie s'est encore avérée plus grande. Le ton était donné dès le premier jeu. Quatre coups gagnants pour prendre d'emblée l'avantage. Après un set blanc, Serena n'a pas relâché la pression et s'est adjugé le match. Sara Errani est, quoi qu'il arrive, restée concentrée. L'italienne n'a, à aucun moment, laissé transparaître une quelconque frustration. Cependant, lorsqu'elle a empoché son premier jeu, au 4ème jeu du second set, l'infortunée a levé les bras au ciel. Filmée de dos par les caméras de France Télévisions, il était tout de même possible de la voir esquisser un sourire. Maigre consolation quand des balles à 200 km/h se jettent sur vous à chaque service adverse. Faible consolation quand l'impuissance la gagnait à chaque retour de service. A la volée, en fond de court, la joueuse entraînée par Patrick Mouratoglou, musclée et élégante, trouvait les lignes et atomisait son adversaire.

Impressionnante au service, la sœur de Vénus passait seulement 43% de ses premières balles. Des statistiques comme celles-ci suffisent lorsqu'une femme sert comme un homme. Sara en a fait les frais. Les journalistes de France Télévisions avaient beau chanter pour elle, rien n'y faisait.

45 minutes, une femme vaillante, « jeu, set et match ». Après ses succès à Rome, Madrid etc.. La Serenade continue puisqu'elle accède à la finale de Roland Garros.

Samedi après-midi, Serena, ou plutôt Serenator retrouvera donc Maria Sharapova, la tenante du titre en finale. Tombeuse de Victoria Azarenka, la russe trouvera-elle une faille dans la tactique de Serena ? Pas facile à prédire ..

Retour à l'accueil