"Je suis un coureur de jupons"

Se balader sur le circuit du Championnat de France de cyclisme. Interroger les gens qu'on y croise. Tant de gens qui sont présents, simplement pour les voir, eux, ces cyclistes qui pédalent dans l'espoir de gagner. Et puis, par un concours de circonstances, je rencontre des personnes âgées. Celles-ci on tous une histoire à raconter. Une vie d'histoires qui enrichissent nos vies et nourrissent nos souvenirs. Les voici, ces retraités de Plouvien qui faisaient leur petit tour.

Alors vous venez voir les courses cyclistes ?

-Ah oui, ça passe à côté de chez nous alors on se déplace. On vient faire un tour.

Et comment vivez-vous cette course ? Qu'est que ça vous fait qu'un grand événement passe près de chez vous ?

-Très bien, ça nous aide à passer le temps, c'est agréable

Vous regardez le vélo à la Télévision ?

-Oui ! On regarde le Tour de France.

Vous aimez bien le vélo ?

-Oui , quand j'étais jeune, je faisais des courses régionales..

Et le Tro Bro Leon, vous vous déplacez quand ça passe près de chez vous ? Alors vous avez été cycliste ?

-Non, je ne me déplace pas beaucoup. Mais, vous savez, je ne suis plus coureur cycliste, je suis devenu coureur de jupons ! (Rires)

Ce n'est pas mal aussi ! A quel niveau couriez-vous ? Dans quelle catégorie ?

-Alors, je faisais des courses dans le département, dans le coin. Vous savez, c'était différent. C’était des courses intercommunales. On courait dans la région, même si l'on allait pas bien loin.

Vous trouvez que le vélo a beaucoup évolué par rapport à votre jeunesse à vous deux ?

-Mais oui beaucoup ! Ce ne sont pas les mêmes vélos ! Et maintenant les roues ont de grosses chambres à air. Oui, les cyclistes perdaient beaucoup de temps s'il y avait des problèmes. Il fallait réparer le vélo...C'était une autre époque.

Les temps ont changé mais les souvenirs restent. Ces gens ont poursuivi leur ballade sur le bord de la route. Cette sortie du samedi les a sûrement ravi !

Retour à l'accueil