"La loi du plus fort est toujours la meilleure" disait un célèbre fabuliste du 17ème siècle. Aujourd’hui encore cette phrase pourrait être citée, et notamment dans un domaine bien connu de tous : le sport. A la différence qu’aujourd’hui le plus fort ne rime pas forcément avec « physique » mais plutôt avec « argent ». Un exemple qui résume à lui seul le problème exposé : Le Qatar. Prochain pays organisateur de la coupe du monde de football 2022, actuel patron du PSG mais également du Paris Handball. Rien n’est trop beau.

Pourtant cet excès de richesse ne comble pas tout le monde. Loin de là ! Souvent critiqué car trop médiatisé, ce « sport » a le don d’en agacer plus d’un.

Pour riposter, les dirigeants des clubs assurent que leur équipe créer un beau spectacle.

Les commentaires fusent alors et les internautes ironisent : « Je ne vais pas à un match pour voir un spectacle mais pour supporter mon équipe ! Si je veux aller voir un spectacle je prends un ticket pour le cirque. » Ou encore : «Pour moi, David Beckham ce n’est pas du foot, c'est du spectacle. Ceci dit, on aura peut-être plus de public féminin au stade. »

En parlant de David Beckham, peut-être, l'avait vous vu dernièrement à la télé pour une célèbre marque vestimentaire, puisque les sportifs ont pris d'assaut nos télé pour y promouvoir un rasoir, une banque, de l'eau et j'en passe.

Et puis c’est bien connu, « l’argent ne fait pas le bonheur » et a donc ses conséquences, comme la favorisation du dopage et plus généralement de la triche. Nous avons ainsi eu à faire face dernièrement à un tas d’exemples, comme le coureur cycliste Alberto Contador, ou bien encore le sprinter Carl Lewis. Nous avons pu voir des paris truqués ou des matchs achetés.

Les coûts des Jeux Olympiques de ces dernières années ont également fortement augmenté atteignant des prix exorbitants, ce qui oblige les pays à rembourser des dettes allant jusqu’à 10 milliards d’euros.

Mais toutefois, à défaut de ne pas être un spectacle, le sport reste un art. Et tout art est sacré.

Info de dernière minute : Sport 1, Argent 0.

« Sport et argent : les liaisons dangereuses»
Retour à l'accueil